Thèmes Thème
ThèmeDiplomatie des anciens Alliés de la Seconde Guerre mondiale
Année début1945
Année fin1991
Synopsis


14/08/1941 Publication de la Charte de l'Atlantique par Roosevelt et Churchill
01/01/1942 Déclaration des 4 alliés posant des principes fondateurs des Nations unies, autour notamment de leur rôle de gendarme du monde
18/10/1943 Conférence de Moscou, où les ministres des affaires étrangères du Royaume-Uni (Anthony Eden), des États-Unis (Cordell Hull) et de l'Union soviétique (Vyacheslav Molotov), posent les bases de la création de l'ONU et créent la « Commission consultative européenne » (European Advisory Commission) pour traiter de l'avenir de l'Allemagne et plus généralement des pays belligérants en Europe
28/11/1943 Lors de la conférence de Téhéran, première rencontre réunissant Churchill, Roosevelt et Staline, les dirigeants alliés commencent à tracer les contours des futures zones d'influence d'après-guerre, échangent sur les frontières de la Pologne, sur les pays baltes, et s'entendent sur le principe d'un démembrement de l'Allemagne
05/01/1945 L'URSS reconnaît le gouvernement provisoire polonais, issu du comité de Lublin, tandis que les Alliés occidentaux réaffirment leur soutien au gouvernement polonais en exil à Londres
04/02/1945 Ouverture de la conférence de Crimée, connue aussi comme la conférence de Yalta, entre les trois puissances alliées, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union soviétique, elle aboutit à un ensemble de décisions relatives à la future Organisation des Nations Unies (ONU), à l'occupation et au démembrement de l'Allemagne et à des principes politiques devant être appliqués dans les pays libérés d'Europe, elle entérine le fait qu'une zone d'occupation en Allemagne et à Berlin soit attribuée à la France, qui de ce fait devient membre du Conseil de Contrôle Allié instance suprême d'administration de l'Allemagne après la guerre
11/02/1945 Concernant la Pologne, les trois puissances alliées s'entendent à Yalta pour fixer la frontière orientale de la Pologne le long de la ligne Curzon, avec des déviations au profit de la Pologne sur une profondeur de cinq à huit kilomètres en certains endroits, et pour que le gouvernement provisoire soit « réorganisé sur une base démocratique plus large, de façon à inclure les chefs démocratiques résidant en Pologne même et ceux qui se trouvent à l'étranger » et que se tiennent « des élections libres et sans contrainte, [...], sur la base du suffrage universel et du scrutin secret »
23/04/1945 Truman reproche à Molotov en termes vifs les violations des accords de Yalta par les Soviétiques
27/04/1945 Restauration de la République d'Autriche
28/05/1945 Dans un entretien préparatoire à la conférence de Potsdam, Staline se déclare opposé au démembrement de l'Allemagne
05/06/1945 Selon les termes des quatre déclarations quadripartites de Berlin du 5 juin 1945, les quatre commandants en chef assument le pouvoir gouvernemental suprême en Allemagne, le Conseil de Contrôle Allié en Allemagne, chargé des décisions concernant le pays dans son ensemble, est instauré, le territoire est partagé en 4 zones d'occupation
17/07/1945 Ouverture de la conférence de Potsdam, achevée le 2 août, dernière des grandes conférences interalliées de la Seconde Guerre mondiale
01/08/1945 Le protocole de Potsdam prend acte de la formation du gouvernement provisoire polonais d'unité nationale, conformément aux décisions de Yalta, et du retrait de la reconnaissance des trois puissances à l'ancien gouvernement polonais de Londres « qui a cessé d'exister », et fixe la frontière occidentale de la Pologne sur la ligne Oder-Neisse « en attendant le tracé définitif »
11/09/1945 Première réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) à Londres, marquée notamment par la demande de l'URSS d'exclure la France et la Chine
22/12/1945 Durant la réunion intérimaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE), les participants annoncent un accord sur la formation de gouvernements en Bulgarie et Roumanie davantage représentatifs, qui puissent alors être reconnus par les Occidentaux
27/12/1945 Publication d'un communiqué commun à l'issue de la réunion intérimaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) des Alliés à Moscou, du 16 au 26 décembre, entre les États-Unis, l'URSS et le Royaume-Uni, sans la France ni la Chine
05/02/1946 Les États-Unis et le Royaume-Uni reconnaissent la légitimité du gouvernement roumain élargi de Petru Groza, sous réserve de l'organisation d'élections libres
25/04/1946 Seconde réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) à Paris (première partie du 25 avril au 16 mai)
07/05/1946 La frontière entre la Hongrie et la Roumanie est ramenée à ce qu'elle était en 1938, par accord entre les parties dans le cadre de la CMAE à Paris
27/05/1946 Les représentants américains et britanniques en poste à Bucarest protestent contre les atteintes à la démocratie dans le pays, le gouvernement roumain répond le 1er juin en promettant la tenue d'élections libres
08/06/1946 Une importante délégation gouvernementale hongroise, emmenée par le Premier ministre Ferenc Nagy, effectue une tournée à Paris, Londres et Washington, sans résultat très tangible
16/06/1946 Seconde réunion des ministres des Affaires étrangères (CMAE) des Alliés à Paris (deuxième partie du 16 juin au 12 juillet), sans progrès concernant les traités de paix avec l'Allemagne et l'Autriche, mais avec un accord pour ceux relatifs à l'Italie, la Bulgarie, la Finlande, la Hongrie et la Roumanie
10/07/1946 Déclaration de G. Bidault exposant la position de la France sur les conditions d'occupation de l'Allemagne
10/07/1946 Déclaration de Molotov sur la politique allemande de l'Union soviétique
26/07/1946 Les États-Unis tiennent les réparations industrielles fournies à l'URSS et l'approvisionnement de l'armée Rouge pour responsables des difficultés économiques et alimentaires de la Hongrie, l'Union soviétique réfute ces accusations
29/07/1946 Ouverture de la conférence des vingt-et-une nations chargée d'élaborer les traités de paix avec l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande
10/10/1946 Le traité de paix avec la Roumanie est approuvé par la Conférence de la Paix à Paris
04/11/1946 Troisième réunion du Conseil des ministres des Affaires Etrangères (CMAE) à New-York, aboutissant à un accord sur les traités de paix de cinq pays avec l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande
02/12/1946 Les États-Unis et la Grande Bretagne fusionnent leurs zones d'occupation en Allemagne
10/02/1947 Signature à Paris des traités de paix avec l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande
10/03/1947 Quatrième réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) des quatre alliés à Moscou
27/06/1947 Conférence de Paris entre les ministres des Affaires étrangères de France, du Royaume-Uni et d'Union Soviétique, à l'issue de laquelle les Soviétiques confirment leur refus du plan Marshall, conduisant la France à réviser définitivement sa politique relative à l'Allemagne, à accepter la division de l'Europe et à s'associer plus étroitement au camp occidental
01/07/1947 La Directive d'occupation de l'Allemagne JCS 1779 remplace la directive JCS1067
29/08/1947 Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni s'entendent pour que la production industrielle en Allemagne retrouve son niveau de 1936
01/10/1947 Les demandes d'adhésion de la Hongrie et de la Roumanie à l'ONU sont rejetées par le Conseil de sécurité
25/11/1947 Cinquième réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) à Londres
17/12/1947 Après l'échec de la CMAE, Bidault ouvre la porte à l'adjonction de la zone d'occupation française à la bizone anglo-américaine, et à des discussions secrètes de coopération militaire, à l'origine du traité de l'Atlantique Nord
04/01/1948 En application du traité de paix de Paris, l'URSS maintient en Hongrie des forces militaires significatives, officiellement pour assurer les communications et le soutien logistique de ses forces d'occupation en Autriche
16/03/1949 Les États-Unis et le Royaume-Uni accusent la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie de violer leurs traités de paix, signés à Paris en 1947, et les droits de l'homme
23/05/1949 Sixième réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) à Paris, contrepartie des Alliés occidentaux à la levée du blocus de Berlin par les Soviétiques, sans résultat
14/05/1950 Les ministres des Affaires étrangères des trois puissances occidentales réaffirment leur attachement à une Allemagne unie basée sur des élections libres, les libertés individuelles et la libre circulation entre toutes les parties du pays
19/04/1951 Echec d'une réunion à Paris des vice-ministres des affaires étrangères des 4 puissances alliées, au cours de laquelle Gromyko accuse les États-Unis de commencer une course aux armements
11/05/1953 Churchill propose un sommet des 4 anciens alliés
04/12/1953 Conférence au sommet entre les 3 puissances occidentales aux Bermudes
25/01/1954 Conférence à Berlin des ministres des Affaires étrangères des 4 puissances, sans résultat concernant l'Allemagne et l'Autriche, mais qui aboutit positivement concernant l'organisation d'une conférence à Genève avec la Chine pour discuter d'un règlement pacifique en Corée et en Indochine
10/02/1954 Les alliés occidentaux rejettent la proposition faite par Viatcheslav Molotov d'un pacte de sécurité collective en Europe d'une durée de 50 et de la convocation d'une conférence des États européens en vue de sa conclusion
01/02/1955 L'URSS accepte l'indépendance de l'Autriche
18/07/1955 Ouverture d'une conférence internationale des quatre Grands à Genève, premier sommet depuis Potsdam en 1945, dans un esprit de dialogue mais sans résultat spectaculaire
26/10/1955 Loi constitutionnelle de neutralité de l'Autriche
29/07/1957 Les 3 alliés occidentaux et la RFA signent une déclaration à Berlin affirmant leur identité de vues sur la réunification de l'Allemagne
11/05/1959 Début d'une longue série de réunions à Genève du Conseil des Ministres des Affaires Étrangères des 4 anciens alliés sur les questions relatives à l'Allemagne et à Berlin, en présence d'observateurs de la RFA et de la RDA
19/12/1959 Sommet des trois puissances occidentales à Paris, avec la RFA, pour préparer le sommet prochain avec les Soviétiques
14/05/1960 Echec de la conférence au sommet des quatre grandes puissances, à Paris, avec Eisenhower, Macmillan, Khrouchtchev et de Gaulle
05/04/1965 Tensions à Berlin suite aux menaces soviétiques en réaction à la tenue dans cette ville d'une session du Bundestag de la RFA
03/09/1971 Signature d'un accord quadripartite sur la situation de Berlin, mettant formellement fin à la crise ouverte de 1961
14/03/1990 Première réunion en format « 2+4 » sur les conditions de la réunification allemande sur le plan international
12/09/1990 Signature à Moscou du traité sur le règlement final relatif à l'Allemagne, par les 4 puissances occupantes de l'après-guerre et les représentants de la RFA et de la RDA (4+2)
Aucun livre référencé pour l’instant